Sauveteurs et sympathisants mobilisés

Mardi soir, l’équipage de la SNS 297 Bro Foën de Beg-Meil sera sur le pont pour sa cotriade annuelle. Dès 19 h, les sauveteurs en mer et les sympathisants de la station accueilleront les convives dans les Jardins de la Cale.

Cette année, le nombre d’interventions menées par le patron, Patrick Le Douce, et ses canotiers a sensiblement baissé. Une dizaine en avant saison, autant en juillet. Mais le président, Philippe Le Bourgeois, reste vigilant. Le mois d’août est souvent très chaud, avec une abondance de plaisanciers du dimanche, peu au fait de la navigation et de ses règles élémentaires de sécurité. « Cette semaine, nous avons effectué trois sorties en deux jours, aux Glénan et dans la Baie de La Forêt, sur des voiliers de location ». À la demande du Cross Etel, la SNS 297 Bro Foën appareille très régulièrement pour l’archipel des Glénan. Les évacuations sanitaires, en faveur des plaisanciers et de l’école de voile, sont devenues monnaie courante. Mais la présence sur le pont de la vedette fouesnantaise de deux infirmières et d’une secouriste diplômée est un gage de sécurité et de rapidité d’intervention. Les hommes d’équipage peuvent se concentrer sur le sauvetage proprement dit.

Une cotriade pour faire bouillir la marmite

Mais toute médaille a un revers, et le rôle des équipages SNSM ne se limite pas aux seules interventions. Pour équilibrer un budget de fonctionnement propre à chaque station, ils doivent récolter des fonds. Les dons, la vente de produits estampillés (vareuses, polaires, tricots rayés…) ne suffisent malheureusement pas. La cotriade annuelle et ses bénéfices sont devenus essentiels pour faire bouillir la marmite. Mais cette soirée, programmée mardi, est également l’occasion pour les gens de mer de se rencontrer et d’échanger avec les néophytes.

Une cinquantaine de bénévoles viendront épauler les sauveteurs en mer fouesnantais, mardi soir. Au menu, moules-frites ou langoustines et dessert (10 €), mais également grillades et crêpes. La soirée sera animée par les Lougriers de l’Odet et leurs chants de marins, ainsi que par un couple de sonneurs fouesnantais, anciens du bagad Ar Re Goz.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :